Déclaration à l'arrivée à Bruxelles

Écouter
Rubrique : Défense, Europe, International, développement et francophonie

Bruxelles – Jeudi 12 février 2015

LE PRESIDENT – Il y a eu un accord. Il y aurait pu avoir un échec, mais l’accord ne garantit pas qu’il y aura dans les jours prochains un succès durable. Cela suppose que nous continuions à être vigilants, à exercer la pression et à poursuivre le mouvement qui a été engagé grâce à l’initiative que la chancelière et moi-même avons pu lancer.

Maintenant il y a aussi la responsabilité de ceux qui ont signé et la responsabilité des pays qui ont été particulièrement mobilisés ces dernières heures. Nous sommes dans un moment crucial, celui où un accord a été obtenu. C’est une lueur et plus qu’une lueur d’espoir et en même temps un moment où tout peut encore se décider dans un sens ou dans un autre. Les prochaines heures seront déterminantes.

Mais même au-delà de ces prochains jours, il sera très important, et c’est le sens aussi de ce Conseil européen, que nous puissions continuer à exercer la pression nécessaire, la vigilance indispensable pour qu’il y ait la paix en Ukraine. Nous avons déjà engagé ce processus. Je crois que nous sommes sur le bon chemin. Merci.

Rechercher dans les actualités

Une liste des raccourcis clavier pour le calendrier est disponible dans la page accessibilité. Lors de la validation d'une date ou de la sortie du champ, l'agenda sera automatiquement mis à jour. Entre et

Dernières actualités