Allocution de M. le Président de la République au sujet de l’avion d’Air Algérie, Paris, vendredi 25 juillet 2014

« Mesdames, Messieurs, 

L’avion d’Air Algérie à bord duquel voyageait 51 de nos compatriotes a été retrouvé cette nuit à Gossi, à l’Est du Mali, à la frontière du Burkina Faso. 

Les soldats français qui sont déjà sur place ont sécurisé le lieu et ont procédé aux premières investigations. Il n’y a hélas aucun survivant. Je partage la douleur des familles qui vivent une épreuve terrible. Elles seront accueillies demain au Quai d’Orsay pour disposer de toutes les informations auxquelles elles ont droit et aussi du soutien fraternel de la Nation. 

L’enquête est en cours sur les causes de cette tragédie. Une boîte noire a d’ores et déjà été récupérée. Elle est acheminée vers Gao et pourra donc être examinée dans les meilleurs délais. Le bureau « enquête – accident » du ministère des Transports a été également envoyé sur place à travers ses experts et pourra mener toutes les investigations nécessaires. 

Ce que l’on sait déjà, c’est que les débris de l’avion sont concentrés sur un espace limité mais il est encore trop tôt pour tirer les conclusions. Elles viendront. Il y a des hypothèses, notamment climatiques, mais nous n’en écartons aucune autre. Parce que nous voulons tout savoir sur ce qui s’est produit. 

Le Gouvernement est mobilisé par rapport à ce drame. Tous les ministres concernés sont au travail et il y aura une conférence de presse cet après-midi au ministère des Affaires étrangères pour donner toutes les informations supplémentaires. 

A cette heure-là, toutes mes pensées sont tournées vers les victimes, vers les familles, les 118 victimes et leurs familles de ce drame épouvantable. Nous pensons aux victimes, à leurs proches et leurs familles, nous sommes à leurs côtés. 

Merci ».

Restez connecté