Avril 2014

Conférence de presse conjointe de M. le président de la République et de M. Rafaël CORREA, président de la République d'Equateur

LE PRESIDENT – Mesdames, Messieurs, j’ai accueilli avec beaucoup de plaisir le Président de l’Equateur et nous avons défini une stratégie.

Au-delà de l’amitié, de la coopération, nous souhaitons tout faire pour que les échanges universitaires, technologiques, soient portés au plus haut niveau.

C’est l’intérêt de l’Equateur, c’est la volonté de la France. Plusieurs accords ont été signés, aussi bien sur le plan universitaire que sur le plan scientifique et économique pour aller dans ce sens.

L’Equateur est un pays qui connait un développement rapide, qui a besoin de financement sûrement, mais qui attend surtout de la technologie. Comme les entreprises françaises sont prêtes à la partager et à faire travailler des salariés français dans cette direction, nous avons pu très rapidement trouver un accord sur ce pacte stratégique entre nos deux pays.

Par ailleurs, il y a sur le plan de la culture, de la langue et des valeurs politiques tant de points qui nous rassemblent, que nous n’avons pas ici besoin de les souligner.

Merci Monsieur le Président.

M. Rafaël CORREA – Je tiens à remercier le Gouvernement français. Nous avons passé quelques journées ici, qui ont été intenses, mais nous avons été extrêmement heureux et satisfaits de ce que nous avons fait pendant cette visite.

La France est un pays qui a toujours été très proche de l’Equateur. C’est un pays qui nous est cher. C’est un pays qui est important pour nous.

Nous avons en effet beaucoup de commerce qui se réalise entre nos deux pays. Nous avons des investissements français en Equateur, mais je pense que nous pouvons mieux faire.

Nous remercions la France à nouveau. Nous avons effectivement signé deux accords, aujourd’hui, un dans le domaine de la science et de la technologie, un autre dans le domaine de l’éducation.

C’est d’ailleurs une chose assez curieuse, parce qu’en général, on signe plutôt des accords de coopération ou des accords commerciaux. Pour nous, la science et la technologie sont la chose la plus importante. Tout ce qui à voir avec le talent humain, c’est en cela que nous croyons.

La France regorge de talents humains et elle met à disposition sa science et sa technologie. Je tiens à remercier à nouveau le Président français et le peuple français.

Nous vous attendons en Equateur.

Le Président a oublié de parler de l’autre accord, en économie sociale et solidaire.

LE PRESIDENT - Nous avons également évoqué la Conférence sur le climat, puisque l’Equateur est pleinement engagé par rapport à cette échéance et avec les mêmes principes que les nôtres. D’abord au Pérou, en 2014, puis ensuite à Paris en 2015.

Ici, nous montrons notre conception de la liberté de l’information, c’est-à-dire que les chefs d’Etat sont sous la pluie et la presse est protégée.

Merci.

Restez connecté