L’acier en France : Un choix d'avenir

La fragilité de la filière sidérurgique française et européenne s’explique par la conjugaison d’une baisse conjoncturelle de la demande mondiale et par un désengagement en matière de recherche et développement.

La France s’expose au risque de perdre, à moyen terme, le savoir-faire national dans le domaine de la production d’aciers de haute technologie.

Dans ce contexte, l’Etat s’engage pour soutenir des projets innovants, attirer, sur le territoire national des investissements de producteurs d’acier. L’objectif est d’y développer des productions de pointe, garantissant la compétitivité à long terme de la filière sidérurgique nationale.

Le projet LIS, lancé avec le groupe ArcelorMittal, constitue une première réponse. Financé à hauteur de 32 millions d’euros entre 2014 et 2016, il s’agit de donner naissance à une nouvelle génération de hauts-fourneaux économes en énergie et faiblement producteurs de CO2.

Toutefois, les perspectives industrielles ne peuvent se limiter à un seul projet, ni même à un seul partenaire principal.

C’est pourquoi l’Etat a décidé de créer en Lorraine une plate-forme publique de recherche spécialisée dans la filière sidérurgique. Elle sera dotée par l’Etat d’une première enveloppe de 20 M€, qui pourra être portée à 50 M€. Cette plate-forme aura pour vocation d’accompagner des projets technologiques dans le cadre de partenariats avec des acteurs industriels, déjà implantés ou non sur notre territoire.

A titre d’exemples : développer un prototype d’une aciérie à coulée continue en bandes minces, ou bien un cycle de sidérurgie électrique utilisant des matériaux recyclés, et capable de produire des nuances d’acier très performantes.

Cette action sera intégrée dans le « Pacte Lorraine ». La plate-forme sera adossée à l’Institut de Recherche et technologie de Metz et installée en 2014 dans la vallée de la Fensch.

Un comité de pilotage sera mis en place avant la fin de l’année et sera chargé de superviser la sélection des projets, il associera des personnalités qualifiées issues à la fois des mondes industriels et universitaires et les partenaires sociaux.

Restez connecté