Avril 2014

Entretien avec une délégation de personnalités engagées dans la lutte contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo

Le Président de la République, François HOLLANDE, s’est entretenu avec une délégation de personnalités engagées contre les violences sexuelles en République démocratique du Congo. Il a exprimé la détermination de la France à lutter sans relâche contre ce fléau.

Il a rappelé que la France avait porté en 2013 la résolution 2098 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, qui renforce les moyens et le mandat de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). Cette résolution a concrétisé l’engagement pris par le chef de l’Etat lors de son déplacement à Kinshasa en octobre 2012. La création d’une brigade africaine d’intervention, soutenue par la France et les Nations Unies, a permis d’obtenir en novembre dernier une première victoire contre les groupes armés qui sévissent dans l’Est de la RDC. Les défections actuellement constatées dans les groupes armés encore actifs démontrent la pertinence de la stratégie de fermeté adoptée par la France, les Nations Unies et les pays africains engagés en RDC.

Les violences sexuelles, utilisées comme armes de guerre, sont considérées comme des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Le Président de la République a rappelé son attachement à la lutte contre l’impunité, qu’elle passe par la mobilisation de la justice nationale ou internationale. Il a ainsi exprimé sa confiance dans l’impartialité et l’efficacité des travaux de la Cour Pénale Internationale, qui a été saisie de la situation en RDC par le gouvernement de ce pays dès 2004. Le sommet de l’Elysée pour la paix et la sécurité en Afrique a rappelé dans ces conclusions l’importance de la lutte contre les violences sexuelles et a dédié un évènement à ce sujet.

Restez connecté