Décès de Marc BLONDEL

Avec Marc BLONDEL, disparait un des grands acteurs du syndicalisme français.

Natif du Pas-de-Calais, il était attaché à la mémoire des hommes et des femmes au milieu desquels il avait grandi.

Succédant à André BERGERON, en 1989, à la tête de la confédération Force Ouvrière, il aura marqué durablement de son empreinte la scène sociale, notamment lors du conflit de 1995 sur la réforme des retraites.

Depuis 10 ans, Marc BLONDEL se consacrait, à la tête de la Libre Pensée, à l’autre grand combat de sa vie, celui en faveur de la laïcité.

Homme de principes et de valeurs, il croyait en la République sociale. Il laissera le souvenir d’un partenaire résolu, exigeant, parfois intransigeant, mais toujours au service de l’intérêt des salariés.

 

 

Restez connecté