Décès de M. Alain RESNAIS

La France vient de perdre l’un de ses plus grands cinéastes.

Il était entré dans l’histoire de son art dès ses premières réalisations, avec « Nuit et brouillard » et « Hiroshima, mon amour ».

Mais il a sans cesse renouvelé les genres, aussi bien avec des films politiques que des récits historiques, des adaptations théâtrales, des comédies musicales ou des réalisations expérimentales.

Chacun de ses longs métrages était une novation.

Il a sans cesse brisé les codes, les règles, les modes, tout en rencontrant un large public.

Il a aussi permis à des générations d’acteurs de se révéler et aux techniciens avec lesquels il a travaillé de donner le meilleur de leur profession. Il a toujours été aimé d’eux.

Il aura reçu toutes les distinctions et tous les prix. Mais ce qui comptait pour lui, c’était toujours sa prochaine création.

J’adresse à sa compagne, Sabine AZEMA, à sa famille, à ses proches, ma solidarité personnelle mais aussi la reconnaissance de notre pays à l’un de ses plus talentueux auteurs.

Restez connecté